Hommages – Le décès de l’honorable Douglas Everett

L’honorable Larry W. Smith (leader de l’opposition) : En fait, j’ai une partie du texte auquel le sénateur Day a fait allusion.

J’aimerais dire aux sénateurs réunis dans cette enceinte que l’une des choses que j’ai le plus appréciées à mon arrivée au Sénat fut la possibilité de rencontrer des sénateurs qui siégeaient depuis assez longtemps pour me dire quels collègues pourraient agir comme mentors et m’enseigner l’histoire du Sénat en tant qu’institution. Par conséquent, lorsque nous abordons des questions historiques comme cet hommage rendu à l’honorable Douglas Everett, ce sont les liens évoqués entre le passé et le présent qui nous permettent de mieux comprendre ce qu’est le Sénat aujourd’hui et ce qu’il était hier. Espérons que, pendant notre mandat, nous pourrons contribuer le mieux possible au Sénat d’aujourd’hui et de demain.

Honorables sénateurs, j’aimerais ajouter quelques mots à ce qu’a dit le sénateur Day pour rendre hommage à l’ancien sénateur Douglas Everett, qui nous a quittés le mois dernier. Même s’il a pris sa retraite il y a près d’un quart de siècle, je veux que sa famille et ses amis sachent que le Sénat du Canada se souvient de lui aujourd’hui et qu’il le remercie de sa vie passée au service de la population.

Douglas Everett n’était âgé que de 39 ans lorsqu’il a été nommé au Sénat sur la recommandation du très honorable Lester B. Pearson, en novembre 1966. Malgré son jeune âge, il arrivait au Sénat avec une foule de réalisations variées. Il avait servi dans la Marine royale canadienne, fait une formation d’avocat et fondé la chaîne de stations-service Domo Gas, dans l’Ouest du Canada.

C’est plutôt bien. Je suis sur une bonne lancée en français aujourd’hui.

Le sénateur Everett a représenté le Manitoba pendant plus de 27 ans. Quand on y pense, 27 ans au Sénat, c’est remarquable. Au football, lorsqu’on durait plus de six ans, on était qualifié d’homme de fer. Il participait tant aux travaux du Sénat qu’à ceux des comités. Il a notamment présidé pendant 14 ans le Comité sénatorial permanent des finances nationales. On peut donc constater un lien entre l’ancien président, le président actuel et un très ancien président du comité. J’en félicite d’ailleurs le sénateur. Indépendamment des convictions et des opinions personnelles des membres du comité, il y avait une excellente collaboration entre eux.

Avant de prendre sa retraite, le 20 janvier 1994, le sénateur Everett a rappelé, dans un discours que le sénateur Day a déjà cité, que c’est un grand honneur d’être nommé au Sénat. Quand on y pense, c’est un très grand honneur. Je suis persuadé que nous l’admettons tous.

Au nom de tous les sénateurs conservateurs et de notre caucus, si on me le permet, j’offre mes plus sincères condoléances aux membres de la grande famille Everett et à leurs nombreux amis.