PERSPECTIVES — DU 4 AU 7 JUIN 2018

La semaine dernière, le projet de loi C-45 du gouvernement visant à légaliser la marijuana au Canada a été adopté au Sénat.

Malgré l’adoption du projet de loi, de nombreuses préoccupations importantes demeurent.

Face à un gouvernement qui voulait l’adoption rapide de la légalisation de la marijuana pour respecter sa date butoir du 1er juillet, le caucus des sénateurs conservateurs a exigé un examen approfondi du projet de loi C-45. Nous avons insisté et mené les négociations pour que cinq comités différents étudient le projet de loi et structurer le débat et le processus de vote en troisième lecture.

Le gouvernement Trudeau a rédigé le projet de loi sur la marijuana au fur et à mesure. Le parrain du projet de loi, le sénateur Tony Dean a proposé 29 amendements pour corriger les erreurs du gouvernement. Et c’est sans compter la vingtaine d’amendements proposés à la Chambre des communes.

Depuis deux ans, le gouvernement néglige de tenir des consultations appropriées avec les peuples autochtones sur ce changement sociétal aussi marquant. Mercredi de la semaine dernière, le gouvernement a fait une tentative désespérée de sauver la face en faisant des promesses et en prenant des engagements à la dernière minute.

Nous disons depuis le début que nous allons tout faire pour protéger la santé et la sécurité publiques des Canadiens.

Le gouvernement n’a pas fait ses devoirs concernant le projet de loi C-45, mais heureusement, le Sénat a fait preuve de diligence raisonnable.

Le caucus des sénateurs conservateurs a proposé 14 amendements en troisième lecture, dont quatre ont été adoptés. Nous exigeons qu’à l’avenir, le gouvernement libéral accepte nos amendements à un projet de loi qui demeure avec plusieurs lacunes.